Le média de la transformation digitale

Transformation digitale : RH et opérationnels en décalage

A l’occasion de son lancement le 29 janvier, ABILWAYS DIGITAL a révélé les résultats d’une étude menée en partenariat avec TNS SOFRES intitulée « L’urgence de la transformation digitale : du fantasme à la réalité » et qui s’est intéressée aux enjeux internes de la digitalisation. Et si les RH et les opérationnels ne partageaient pas les mêmes perceptions ?

La question n’est plus « to be or not to be digital », mais plutôt comment le devenir, avec une vision claire et identifiée en interne. C’est là que le bât blesse. En effet, il existe un fossé entre les opérationnels et les décideurs de l’entreprise, tant sur le plan des constats que des attentes et perceptions sur le sujet. C’est ce que révèle une étude TNS SOFRES pour Abilways Digital réalisée auprès de 237 salariés de grandes entreprises. Or, comment avancer dans la bonne direction et de manière efficace si les collaborateurs ne parlent pas le même langage et si la vision de la direction générale demeure mal comprise… lorsqu’elle existe.

La transformation digitale : une affaire d’individu
La bonne nouvelle est que le digital est perçu par l’ensemble de salariés interrogés (9 sur 10) comme une opportunité. Et en premier lieu pour leur propre vie professionnelle. « Si 48% des répondants ont le sentiment que le digital a déjà très fortement impacté leur propre fonction ces dernières années, ils sont près de deux tiers (63%) à s’attendre à ce que cela soit toujours le cas dans le futur », déclare Guénaëlle Gault, Chief Digital Officer du groupe TNS. En revanche, ils ne sont que 27% à se déclarer à l’aise avec les pratiques liées au digital. Eclairés, prêts, mais pas armés pour plonger dans le bain numérique, les salariés attendent donc d’être formés et accompagnés pour ne pas subir un changement qu’ils anticipent. Problème, 61% ne savent pas si leur entreprise propose des formations quand 62% des RH déclarent disposer de ce type d’offres. Ce décalage traduit un problème de communication interne et peut-être l’absence de cohérence globale sur le sujet transverse du digital.

Un problème de leadership
Ces dissonances s’expliquent aussi par le fait que la transformation digitale de leur secteur d’activité est perçue par 70% des personnes interrogées comme un processus en cours qui connaîtra un tournant d’ici deux ans. Les entreprises effectuent leur mutation et cette phase de transition reflète parfois un manque d’orchestration générale. 63% des collaborateurs ne comprennent pas la stratégie de la direction ou estiment qu’elle l’explique mal, voire qu’elle parle plus qu’elle n’agit. Et seuls 57% des salariés estiment que leurs dirigeants ont intégré le digital dans leur leadership.

RH et collaborateurs en décalage
Ls RH et les salariés ne partagent donc pas les mêmes perceptions de la transformation digitale de leur entreprise. Selon les premiers, 61% des collaborateurs seraient confiants face à la transformation digitale lorsque les seconds se déclarent confiants à 86% ! Là encore, c’est une bonne nouvelle pour les décideurs qui bénéficient d’équipes optimistes. Au final, les salariés attendent surtout que la direction générale donne le ton de manière plus claire et structurée. La révolution digitale reste avant tout à faire dans les têtes et concerne tout autant, si ce n’est plus, la culture d’entreprise que la technologie. « C’est aussi une affaire de savoir être », insiste Guénaëlle Gault.

La clé du succès passera par la manière dont la digitalisation sera mise en œuvre. Le processus réclame plus de transparence, une nouvelle manière de travailler, plus ouverte et collaborative, mais aussi un management adapté où les hiérarchies sont plus horizontales. Cela demande d’accepter une perte de contrôle et un lâcher prise qui ne sont certes pas évidents, mais pas impossibles. L’étude de TNS Sofres révèle en tout cas que les forces vives des entreprises ne manquent pas de volonté pour y arriver.

Laure Kepes

ABILWAYS DIGITAL : c’est quoi ?
Créé en 2015, la structure rassemble les formations au digital de toutes les entités du groupe ABILWAYS, soit 220 formations et événements dont plus de 50 nouveautés avec 8 expériences pédagogiques différentes. ABILWAYS DIGITAL propose également un magazine en ligne permettant de s’informer sur les grandes tendances de la révolution numérique.

ABILWAYS est le 1er groupe multi-spécialiste de la formation continue, avec 2 500 formations inter et intra-entreprises dispensées par an. Le groupe compte 300 collaborateurs et forme chaque année plus de 20 000 personnes du secteur privé et public en France et à l’étranger, principalement en Europe. ABILWAYS est implanté en France, au Portugal, en Belgique et au Luxembourg à travers les marques EFE, CFPJ, ISM, IDCC, ACP Formation, Pyramyd, E-Learning Time, IFE Benelux, IFE Portugal.

 

 

Messages connectés

1 Commentaire

  1. Pingback: Marie Ducastel:" Une entreprise digitale sait se réinventer"

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *