Le média de la transformation digitale

Les assureurs cherchent encore leur voix sur le web

cover_editor!Encore très autocentrés, les acteurs de l’assurance dialoguent peu avec leurs clients ou prospects et communiquent avant tout sur leur produits et leurs offres. C’est ce qui ressort de l’étude d’Eskimoz pour News Assurances Pro sortie ce mois-ci. Une des erreurs est de croire que le recrutement et la fidélisation de fans et autres abonnés sur les réseaux sociaux constitue l’Alpha et l’Omega d’une présence digitale. Or, des followers, aussi nombreux soient-ils, ne constituent pas pour autant une communauté, au sens d’un regroupement d’individus qui partagent les mêmes centres d’intérêts et vont échanger sur une marque. En matière d’assurance, les internautes vont peut-être parler de leur problématique ailleurs que sur les sites officiels des acteurs, comme les forums. Et les communautés à cibler se trouvent donc en dehors de l’écosystème digital fermé que les assureurs ont mis en place. Sans compter que ces derniers ont tendance à communiquer de manière descendante lorsque le web implique aussi d’écouter et d’échanger. Allouer des budgets colossaux sur les réseaux sociaux pour au final se rendre compte que les internautes ne parlent pas de soi sur Internet n’est sûrement pas rentable en termes de ROI. Il ne s’agit pas de les bannir, mais de bien les choisir et de déterminer ensuite une stratégie efficace pour faire parler de soi et donc capter des prospects.

Laure Kepes

Messages connectés

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *