Le média de la transformation digitale

Le peer-to-peer menace t-il l’assurance ?

cover_editor!En période de crise et dans un contexte où le consommateur reprend le pouvoir face aux marques et aux entreprises, l’économie participative et collaborative a pris son envol, à l’image de Kickstarter ou d’Airbnb. Fin 2014 Lending Club, société de prêts entre particuliers, a fait son entrée en fanfare à Wall Street. Si la start-up n’ébranle pas le système bancaire mondiale, elle illustre comment une entreprise numérique peut modifier le business model d’un secteur. L’assurance n’est pas épargnée par le phénomène peer-to-peer. Après tout, la fonction historique d’un assureur est d’agréger des données sur les souscripteurs pour mutualiser les risques et optimiser les coûts. Le secteur représente donc une opportunité pour les startups qui se lancent dans le crowdfunding et le P2P. Des initiatives sont déjà apparues. Le site britannique boughtbymany.com et l’Allemand Friendsurance permettent d’assurer entre particuliers un petit montant de risque et font appel à des assureurs traditionnels à partir d’un certain seuil. En France, Inspeer, fondée en Février 2014 et pour le moment incubée par Finance Innovation, est la 1ère solution d’assurance collaborative proposant aux particuliers d’optimiser leurs contrats en s’appuyant sur une communauté solidaire et responsable. Face à cette tendance, les assureurs n’auront d’autres choix que d’innover pour repenser leur métier et trouver une nouvelle façon de proposer des services et produits. Certains se sont déjà lancés en s’associant à des entreprises qui s’appuient sur un modèle collaboratif, principalement pour de la location de voitures entre particuliers : Allianz et Drivy, MMA et Livop, Macif et Deways. La Maif va encore plus loin en nouant des partenariats non assurantiels, comme celui avec Blablacar signé en 2007, et a lancé en décembre 2014 la Maif Social Club, plate-forme d’échange réservée à ses sociétaires. Mais nous n’en sommes qu’au balbutiement dans ce domaine. Les possibilités sont encre nombreuses. En 2025, les assureurs seront-ils désintermédiés ? Vendront-ils encore des assurances ? Seront-ils devenus  de simple distributeurs ?

Laure Kepes

Messages connectés

2 Commentaires

  1. Pingback: Le peer-to-peer menace t-il l’assura...

  2. Pingback: Articles | Pearltrees

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *