Le média de la transformation digitale

Investissement-patrimonial.fr : le web to store de la gestion patrimoniale

AssurDeal a lancé Investissement-Patrimonial.fr, une plateforme dédiée aux indépendants du patrimoine centrée sur le web store et destinée à les accompagner dans leur transformation digitale. Interview de son dirigeant, Guillaume Rovère.

Qu’est-ce qu’Investissement-Patrimonial.fr ?
A l’heure où l’on entend parler à tout bout de champ de stratégie digitale, de transformation numérique, d’objets connectés chez les assureurs, certains acteurs de la chaîne de valeur se trouvent démunis. Les Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants (CGPI) sont pris en tenaille entre des clients qui sont déjà passés au 2.0 et forts consommateurs de services connectés, d’une part, et des fournisseurs qui peinent à suivre cette demande permanente d’évolution de nouveaux services, d’autre part. Ce besoin d’accessibilité et de transparence de la part des clients est pourtant une opportunité inespérée pour ces professionnels de proximité car, par leur agilité, ils peuvent offrir la réactivité attendue par leurs clients.

Une stratégie digitale va bien au-delà du simple fait d’exister sur internet ou sur les réseaux sociaux. Investissement Patrimonial est un projet digital destiné à accompagner les CGPI dans leur projet de développement d’une activité virtuelle bien réelle. Investissement Patrimonial apporte la puissance d’un annuaire bien indexé par l’effet de taille et un site internet responsive design à chaque CGPI qui en fait la demande. Ces outils et services, que jusque-là seules les grandes compagnies d’assurance étaient en mesure de mettre à disposition de leurs réseaux captifs, deviennent, par la « mutualisation » de certains moyens, un vecteur puissant de référencement et visibilité pour chacun des membres. C’est une première étape dans le projet Investissement Patrimonial. L’utilisation du digital dans les différentes phases de contact avec un client fait évoluer une organisation vers plus de « customer centricity » et ainsi, de gagner en productivité et en satisfaction client. Plusieurs partenaires apportent leur savoir-faire, leur expertise, leur vision. Actuellement, OPCVM360, FUNDSHOP et IPRET ont déjà répondu présent pour accompagner notre démarche d’équipement des distributeurs indépendants en solutions digitales.

Comment les intermédiaires de l’assurance et du patrimoine peuvent-ils utiliser la plateforme ?
Les gestionnaires de patrimoine indépendants peuvent venir sur Investissement-Patrimonial.fr pour y trouver différentes choses. Certains vont souhaiter avoir juste un site « Mobile Friendly », moderne et évolutif à des conditions préférentielles. D’autres vont souhaiter associer leurs partenaires assureurs à une démarche digitale en intégrant leurs plugins de tarification et souscription sur leur site. D’autres, vont souhaiter uniquement profiter de la puissance de référencement du portail Investissement-Patrimonial.fr sans pour autant vouloir d’un site internet 2.0.

Notre démarche s’adresse aussi aux assureurs, grossistes, assets managers, promoteurs immobiliers et autres fournisseurs des CGPI qui, au travers d’une solution web packagée, vont pouvoir accompagner leurs distributeurs partenaires dans le Patrimoine 2.0 avec une solution optimisée. Nous avons donc construit une offre que les fournisseurs pourront facilement intégrer à leur stratégie digitale pour accompagner la transformation digitale de leurs distributeurs.

Le web to store représente-t-il une solution incontournable pour éviter de perdre des parts de marché et de se faire « Uberiser » ?
Internet et les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour deux raisons objectives et notamment pour les acteurs de proximité. Si au début d’internet, tout le monde se souvient qu’on nous « vendait » l’idée qu’un commerçant pouvait alors trouver des clients au bout du monde, il est clair qu’aujourd’hui, internet sert davantage à trouver un professionnel de proximité qualifié. Le web to store ne doit pas faire peur car ce n’est que la version moderne de l’avènement du téléphone en son temps. Si le professionnel n’est pas « disponible » sur internet et les réseaux sociaux alors que son client s’y trouve, il passera à côté de l’évolution de sa demande de services. 

Le web to store pour la gestion de patrimoine est une des réponses à prendre en considération pour coller à  l’exigence des clients d’avoir des prestataires disposant de services connectés à la demande. Les clients recherchent davantage de transparence, de lisibilité et de simplicité de la part de ses prestataires.  Le digital a modifié les attentes que l’on a, d’utiliser les produits et services même sans évolution intrinsèque du produit ou service.

Comment convaincre les intermédiaires en assurance et patrimoine qui seraient réticents à franchir le pas du digital ?
Alors que les compagnies, groupements et franchises ont déjà quasiment tous mis en place un projet de transformation numérique de leurs distributeurs plus ou moins captifs, les Conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) doivent avant tout compter sur eux même pour appréhender la mutation de leur métier vers le 2.0. Ainsi, une rupture technologique et donc bientôt commerciale s’opère naturellement entre les CGPI, réellement indépendants et les CGP des banques et groupements par exemple. Cette fracture de moyens sera encore plus flagrante avec les agents généraux. Les assureurs apportant leur puissance de feu à leurs réseaux captifs, c’est logique. Ainsi, les distributeurs indépendants ayant déjà à intégrer une législation mouvante et une réglementation de plus en plus complexe, doivent maintenant apprendre à utiliser la souris et les arcanes des réseaux sociaux, pensant qu’avec un minimum de connaissances sur l’utilisation du hastag, ils pourront faire illusion. Mais pas longtemps. Ils comprennent vite qu’ils ont face à eux des mastodontes dotés de budgets pharaoniques et des agences ultra spécialisées qui œuvrent jour et nuit à la vie digitale de leurs clients.

Un CGPI est un pragmatique. Si la démonstration est sans appel sur la pertinence d’un modèle, d’une solution, il saura entrer dans une vraie dynamique de transformation numérique. Si les canaux numériques offrent aussi la possibilité d’améliorer la connaissance client à l’aide d’outils « intelligents », reste à prouver à un CGPI qui a tissé une relation très personnalisée avec son client, que le digital ne va pas entamer la qualité de sa relation client.

L’adoption du digital intégré à sa stratégie omnicanal s’impose comme une nécessité vitale pour les professionnels de proximité. Le web to store représente une opportunité sans précédent pour les conseillers en gestion de patrimoine indépendants qui ont enfin l’occasion de pouvoir se mesurer en termes de « proximité » de services avec les plus grands acteurs. Au-delà d’une présence pour trouver des prospects, une présence pertinente sur internet est un minimum pour la mise à disposition d’un accès client à ses données. L’expertise d’un CGPI se mesurera dans le temps pour un client mais quand il cherche un professionnel sur internet, un client portera attention à la qualité de sa vitrine web et à son contenu. Cela donnera un aperçu de ce qu’il pourra attendre en matière d’accessibilité de son conseil.

Investissement-Patrimonial.fr

Interview réalisée par Laure Kepes

Messages connectés

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *