Le média de la transformation digitale

Christophe Triquet : pour un comparateur au-delà du prix

Le Groupe Pixeo édite des comparateurs d’assurance en ligne, à destination des particuliers (LeComparateurAssurance.com) et des professionnels (lassurancepro.com). Sa particularité : comparer les critères de prix, mais aussi de garantie et de service tout en intégrant les réseaux physiques. Une opportunité pour les assureurs de jouer la carte de l’omnicanal. Interview de Christophe Triquet, directeur général qui interviendra le 7 avril à L’IESEG.

TriquetLeComparateurAssurance.com a été créé en 2011. Pourquoi avoir créé un énième comparateur ?
La distribution d’assurance connaît avec le digital une vraie révolution. Après les mutuelles dans les années 60, la bancassurance dans les années 80, les comparateurs sur le web sont devenus incontournables. Même si les compagnies peuvent encore nous percevoir comme des concurrents et craindre une désintermédiation renforcée, elles ont conscience aujourd’hui des nouveaux usages des consommateurs. Ces derniers passent par un comparateur avant de choisir un contrat d’assurance. C’est un fait. Ne pas en tirer les conséquences serait dangereux. Et entre la loi Hamon qui facilite la résiliation des contrats d’assurance auto et habitation, et la digitalisation du secteur, les assureurs doivent réagir. La question n’est plus de savoir s’il faut travailler avec les comparateurs, mais comment.

Quelle est votre ambition pour le consommateur ?
Nous estimons que le modèle des comparateurs en France n’est pas adapté au marché, car ils ne s’intéressent qu’au prix, à l’image de ce qui se fait en Grande Bretagne. Outre-Manche, les comparateurs sont très influents et très présents, ce qui s’explique par un contexte particulier où dès les années 80, l’assurance directe s’est fortement développée. En France, la situation est différente. Il existe de nombreux réseaux physiques implantés localement, qui vendent du conseil, des services, des garanties, etc. Et les clients restent attachés à la proximité. Nous avons la conviction qu’il y a une place pour un comparateur différent pour lequel le prix n’est pas le seul critère de comparaison et offre ainsi une réelle valeur ajoutée au consommateur en lui donnant une plus grande lisibilité sur l’offre. C’est aussi pour cette raison que nous sommes signataires de deux chartes du CCSF visant à améliorer la transparence et la qualité des comparateurs de produits financiers.

Quelle est votre positionnement sur le marché des comparateurs ?
Il est clair : proposer de la qualité et de la proximité. En d’autres termes nous visons le meilleur rapport qualité/prix avec une possibilité de géolocalisation. Nous sommes un acteur web-to-store. Loin de vouloir tuer les réseaux physiques, nous souhaitons au contraire les placer au cœur de notre process de recherche. Notre différence s’appuie sur un positionnement singulier : proposer des offres selon trois critères : le prix, les garanties et le service. Notre moteur de recherche trouve ensuite l’assureur le plus adapté au besoin du consommateur. Nous souhaitons plus de transparence et de lisibilité, dans l’intérêt des prospects/clients.

Car aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus informés. Ce sont eux qui ont pris le pouvoir. L’assurance ne se vend plus, elle s’achète ! Pour cela, il faut que les assureurs soient plus transparents sur ce qu’ils proposent, d’autant qu’Internet représente le premier point de contact avec leurs prospects.

Et quelle est votre valeur ajoutée vis-à-vis des compagnies d’assurance ?
L’intégration des réseaux physiques dans le process de recherche. Ainsi, les internautes peuvent ne sélectionner que les acteurs qui disposent d’un point de vente près de chez eux. Par ailleurs, le modèle commercial repose sur la visibilité offerte aux assureurs et sur une rémunération aux prospects, ou à l’affaire nouvelle selon le produit. L’avantage pour nos partenaires est de connaître le besoin précis de l’internaute et sa demande : être contacté par téléphone, par mail, souscrire en ligne, obtenir un devis, ou un RDV etc. Nos partenaires bénéficient ainsi de prospects plus qualifiés et peuvent gérer une stratégie omnicanale, indispensable dans un monde digitalisé.

Pixéo a développé d’autres axes de développement. Pouvez-vous nous les présenter ?
Nous avons créé en juin 2014 lAssurancePro.com qui est un comparateur d’assurance professionnelle en ligne. Il propose, gratuitement et sans engagement, d’établir plusieurs devis d’assurance en temps réel pour un produit d’assurance spécifique et de présenter les devis de manière simple et détaillée pour une comparaison facile, rapide et impartiale. Nous avons démarré avec la mutuelle collective (TPE/PME). Nous anticipons ainsi l’obligation faite aux entreprises par l’ANI d’assurer tous leurs salariés au 1er janvier 2016. Nous sommes aujourd’hui le seul et unique comparateur en France qui permet de comparer en temps réel les mutuelles pour TPE/PME.

Nous avons ensuite deux blogs d’information : Assurance-et-dependance.fr sur la perte d’autonomie et la dépendance et Resiliation-LoiHamon.com destiné à informer le consommateur sur ses droits tout en facilitant ses éventuelles démarches de résiliation d’assurance.

Tous ces axes de développement s’inscrivent en cohérence avec notre volonté de transparence pour le consommateur et notre ambition d’accompagner nos partenaires pour proposer des solutions plus simples, rapides et adaptées.

 Interview réalisée par Laure Kepes

  • Création   du Groupe Pixeo : 2010
  • Lancement du site LeComparateur.com : avril 2011
  • 65 partenaires
  • 4e comparateur en ligne avec 1,5 million de visiteurs par mois sur les sites de comparateurs
  • Statut :  courtier inscrit à l’Orias
  • 15 salariés
  • Basé à Lille

 

 

 

 

Messages connectés

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *